Line Monty

Publié le par mounia

Line-20Montyok.jpg



Les chansons de Line Monty que j avais déjà mises ,avaient sucité beaucoup de curiosité et d interrets, je mets donc sa biographie pour pls d informations..

Line Monty est née à Alger dans une famille mélomane qui appréciait autant le registre traditionnel algérien que la mélodie occidentale. Mais, c'est vers une troisième forme de musique qu'elle s'oriente : la chanson française.

Après des cours de chant et de diction, elle se lance, et récolte rapidement une moisson de succès. Avec sa diction impeccable et sa chaude voix (pimentée de mélismes qui révèlent aux amateurs une ascendance méditerranéenne), elle renouvelle le genre réaliste dans la lignée de chanteuses comme Damia ou Marjane.

Elle obtient le prix Edith Piaf, puis le premier prix de l'olympia, accumule les tubes dans les music-hall et dans les cabarets des quartiers chics.

Elle défend ainsi les couleurs de la chanson française dans le monde entier, Canada, États-Unis (à New York, elle tiendra un club en vogue pendant une dizaine d'années), Amérique Latine, Allemagne, Hollande et Moyen-orient.

Au pays des pyramides, elle fait sensation : son ami Farid El-Atrache lui fait répéter une de ses compositions et les Égyptiens, ignorant qu'elle possède aussi cette culture, se bousculent pour aller écouter « la française qui chante si bien l'arabe ».

Oum Kalsoum et Mohammed Abdelwahab se déplacent...

Sa carrière bascule lorsqu'un ami lui propose « 1'orientale », un morceau « francarabe » et, séduite par ses nuances, elle l'enregistre et en fait un titre populaire, souvent repris par d'autres artistes.

Ses admirateurs lui réclament de plus en plus de chansons traditionnelles algériennes et elle met un point d'honneur à aligner d'autres couplets à succès : « Ektebli Chouïa » Ecris-moi de temps en temps), « Ana Louwlia » (Je suis la femme simple)...

Line Monty va réduire son répertoire français et alterner les chansons du patrimoine algérien avec de nouvelles compositions écrites sur mesure pour elle.



Sa beauté, une présence étonnante, acquise à l'école du cabaret (le public présent lors d'une de ses rares apparitions - c'était à l'occasion du Festival de la danse de Montpellier , en a gardé un souvenir ému), ajoutent à ce folklore une touche hollywoodienne... pour soigner les langueurs d'un auditoire plongé dans la nostalgie et l'exil...

La chanson orientale aura-t-elle connu une interprète plus glamoureuse ?

Hélène Hazéra

Hélène Hazera, rédactrice chargée de l’émission Chanson Boum (axée sur la chanson française oubliée) sur France Culture.



Discographie : Les trésors de la chanson judéo-arabe ; Line Monty, Blue Silver / Mélodie.

Publié dans culture

Commenter cet article

Jasmine 10/01/2010 18:48


merci encore tu ma fait decouvrire une voie que je ne connaissais pas
une voie magique j'ai eu les larmes aux yeux on l'écoutent
bisous mounia


mounia 06/01/2010 14:13


Bonjor Akila, tu m apprends une chose je ne savais pas que salim lahlali était bonnois, je dormirais moins bete!
Je t embrasse!


Akila 01/01/2010 12:21


Elle s'ajoute donc a un tas de chanteurs juifs Algériens kom Lili Boniche, Lili el 3abassi Reinette l'oranaise et Selim lehlali d'Annaba .... merci pour l'info Mounia. J'ai tjrs pensé k'elle était
la fille de Lili Boniche....


ratiba 24/12/2009 17:05


clico et tres bonne journée bisous


fimère 24/12/2009 10:52


merci pour ce partage
bonne fête de fin d'année